/ GIOVANNI RADIVO

1er violon

Giovanni Radivo est né à Vérone (Italie) en 1969.

Après avoir obtenu les plus hautes récompenses au Conservatoire de sa ville natale, il  entre au Conservatoire Supérieur de Genève dans la classe de Corrado Romano et obtient le Premier Prix de Virtuosité en 1992.

Il se perfectionne ensuite en Hollande à la Hochschule d’Utrecht avec Philippe Hirshhorn et Victor Liberman obtenant le Diplôme de soliste.

Il approfondit la musique de chambre avec Charles-André Linale et Keiko Wataya, le répertoire de violon solo avec Hermann Krebbers et le répertoire baroque avec Giuliano Carmignola.

Il profite aussi des enseignements de Salvatore Accardo et Dora Schwartzberg.

À partir de 1996, il est successivement supersoliste de l’orchestre Haydn de Bolzano et Trento, de l’orchestre de la Scala de Milan et de l’orchestre du Mai Musical de Florence où il a pu jouer sous la direction de Muti, Mehta, Giulini, Sawallisch, Chailly, Chung, Sinopoli, Pappano.

Il a collaboré également en tant que supersoliste avec l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia, la Tonhalle Orchester, la Iceland Symphony Orchestra, l’orchestre du Liceu de Barcelone, l’orchestre symphonique de Tenerife, l’Orchestre symphonique de Galicia, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et l’orchestre d’Ile de France.

Comme soliste, il a joué avec l’orchestre de l’Arène de Vérone, l’orchestre Haydn, l’orchestra di Padova et del Veneto, l’orchestre d’Auvergne, l’orchestre de chambre de Toulouse et l’orchestre National de Lyon sous la direction de David Robertson, Leonard Slatkin, Giovanni Antonini, Rinaldo Alessandrini, Ton Koopman, etc.

La musique de chambre l’a amené à se produire en Italie, France, Hollande, Autriche, Hongrie et Japon aux côtés d’Anne Gastinel, David Grimal, Henri Demarquette, Janine Jansen, Frank Braley, Philippe Bernold,Jan Lisieki, Lars Vogt, Bruno Robillard, Filippo Gamba, Edoardo Maria Strabbioli, Claire Désert, François Leleux, Bruno Pasquier, Olaf Laneri.

Il a été invité de donner des masterclasses en Italie et au Japon.

En 2014 il a enregistré Rêverie et caprice de Berlioz avec Leonard Slatkin et l’Orchestre National de Lyon pour Naxos.

Il a été invité à jouer en tant que violon solo sur instruments d’époque avec la Chambre Philharmonique et la Esterhazy Hofkapelle sur invitation d’Emmanuel Krivine et de Ton Koopman.

Il s’est produit avec "il Giardino Armonico" et avec des musiciens baroques tels que Giovanni Antonini, Rinaldo Alessandrini, Ottavio D'Antone, Ton Koopman, Paul McCreesh e Nikolaus Harnoncourt, Bernard Labadie.

Il joue régulièrement  avec Chamber Orchestra of Europe.

Depuis 1999, il est violon supersoliste de l’orchestre National de Lyon.

Il joue un violon de Jean-Baptiste Vuillaume de 1857 et un archet de Benoit Rolland.

retour